Les protéines, votre capital forme

À l’inverse des vitamines et minéraux qui sont des micronutriments, les protéines appartiennent à la famille des macronutriments et contribuent à apporter l’énergie nécessaire à l’organisme.

Sources d’acides aminés essentiels, c’est-à-dire d’acides organiques ne pouvant pas être synthétisés par le corps humain, les protéines sont indispensables à notre santé.

De ce fait, qu’elles soient d’origine animale ou végétale, elles doivent occuper une place de choix dans l’alimentation quotidienne. Notre organisme ayant des capacités de stockage très limitées, il est important d’en consommer à chaque repas !

Des bénéfices multiples

Les protéines ont de nombreux bénéfices sur la santé de par la pluralité des fonctions qu’elles assurent au sein du corps.

Elles participent à la structure du tissu musculaire et jouent donc un rôle essentiel dans le maintien de la force musculaire et de l’autonomie physique.

Elles contribuent au fonctionnement normal du système immunitaire et défendent l’organisme contre les agresseurs extérieurs, qu’il s’agisse de virus, bactéries, champignons ou parasites.

Elles interviennent dans de nombreux autres processus physiologiques tels que la digestion, la signalisation hormonale ou encore le transport de l’oxygène.

Gare aux carences

Une carence en protéines peut avoir de nombreuses conséquences sur la santé. Outre une perte de masse musculaire, de trop faibles apports de manière prolongée peuvent entraîner un état de fatigue et de faiblesse, une fragilité osseuse, un déficit immunitaire et des dysfonctionnements métaboliques.

Les seniors font partie des personnes les plus exposées au risque d’insuffisance protéique. En effet, en raison d’un certain nombre de changements métaboliques liés au vieillissement, les protéines sont moins bien assimilées par leur organisme. De plus, la diminution de leur capacité d’ingestion et ces changements de l’organisme entraîne souvent une baisse de l’appétit.

Seniors : des besoins singuliers

Contrairement aux idées reçues, les besoins en protéines ne diminuent pas avec l’âge : au contraire, ils augmentent !

Selon l’ANSES (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) la référence nutritionnelle en protéines des adultes est de 0,83 g/kg/j tandis qu’elle est au minimum de 1 g/kg/j pour les personnes de plus de 65 ans, soit des besoins supérieurs de 20%.

Alors que 58% des plus de 65 ans sont considérés comme fragiles ou pré-fragiles en raison notamment des modifications corporelles - augmentation de la masse grasse et diminution de la masse musculaire – accompagnant l’avancée en âge, il apparaît indispensable de rééquilibrer les apports nutritionnels des seniors avec des apports protéiques augmentés afin de préserver leur qualité de vie et leur autonomie.